Entraînement cognitif

REMÉDIATION NEUROCOGNITIVE

Depuis peu, plusieurs programmes d’entraînement cognitif auprès des enfants ayant un TDAH ont vu le jour et présentent des résultats très prometteurs quant à l’amélioration de la capacité d’attention et d’inhibition chez l’enfant.  À la Clinique de Psychologie l’Apprenti-Sage, nous avons choisi d’utiliser des programmes de remédiation neurocognitive pour aider le jeune à développer une meilleure capacité d’attention, de mémoire de travail et d’auto-contrôle.  Le remédiation neurocognitive vise à stimuler le développement des réseaux neuronaux responsables de l’attention, de la mémoire de travail et de l’inhibition par des exercices sur ordinateur qui nécessitent le fonctionnement neurobiologique de ces réseaux qui seraient peu développés chez le jeune ayant un trouble de l’attention.  Le jeune doit réaliser ces exercices en clinique trois fois par semaine à raison d’une demi-heure par rencontre pendant 12 à 15 semaines.  Avec l’autorisation de la direction d’école, il est possible que nos intervenants se déplacent à l’école pour permettre à l’enfant de faire son programme de remédiation cognitive pendant les heures de classe.

NEUROFEEDBACK (BIOFEEDBACK EEG)

Il s’agit d’une technique prometteuse pour le traitement TDAH avec des effets qui peuvent durer toute la vie.  Elle vise à développer la capacité de produire plus fréquemment certaines ondes cérébrales spécifiques lors d’une tâche exigeant attention et concentration et à produire moins souvent certaines autres ondes cérébrales pour arriver à avoir une meilleure capacité d’auto-contrôle.  Le jeune est branché sur un électroencéphalogramme qui l’informe de sa production d’ondes cérébrales pendant qu’il se concentre à réaliser une tâche spécifique sur ordinateur. S’il produit les ondes cérébrales désirées, la tâche évolue sur ordinateur mais si ce n’est pas le cas, le jeu arrête et le jeune ne peut continuer à faire la tâche que s’il arrive à produire à nouveau les ondes cérébrales demandées. Un traitement complet nécessite deux rencontres de cinquante minutes par semaine pendant vingt semaines environ.

Ces deux techniques ont été recommandés par l’American Association of Pediatrics en avril 2012 comme étant des interventions à considérer dans le traitement multimodal du TDAH chez l’enfant en association avec la médication.